-->

vendredi 3 mars 2017

Vaiana



VAIANA : LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE – 
Réal : JOHN MUSKER & RON CLEMENTS – NOTE : 4/5




« Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l'Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi...
Vaiana, la légende du bout du monde raconte l'aventure d'une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d'action, de rencontres et d'épreuves... En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu'elle a toujours cherchée : elle-même. »







Cela faisait un petit moment que je voulais voir ce Disney et enfin, c’est fait !

Vaiana est la fille du chef de sa tribu ; autrement dit, son devoir est de se consacrer entièrement à la survie de son peuple. Mais la jeune femme ne peut oublier son attirance pour l’océan, qui semble l’avoir désignée depuis son enfance pour une quête particulière… Celle de retrouver le cœur de d’une déesse, volé il y a longtemps par le demi-dieu du vent, Maui.


Je n’en dis pas plus au niveau de l’intrigue, sinon cela pourrait gâcher votre petit moment de cinéma ! Et puis, je ne vais pas vous mentir, on retrouve toujours la même base chez Disney : une héroïne entourée de ses animaux se rebelle et décide de sauver les siens.

Pourtant, il y a beaucoup de points positifs qui ne peuvent que vous plaire ! D’abord, la technique d’animation est… parfaite. Le travail fourni permet à tout spectateur d’être en admiration devant tant de couleurs, qui mettent à l’honneur l’île de Tahiti. L’océan est magnifique et on reconnait là la marque des réalisateurs de « La Petite Sirène ». Après les cheveux réalistes de « Raiponce » ou « Rebelle », Disney met le paquet sur chaque mouvement de l’océan, qui devient un des personnages principaux de cette histoire. D’où que le graphisme de ce dernier soit irréprochable.

Ensuite, au niveau des personnages, pas de prince et donc d’histoire d’amour, juste de l’aventure ! Vaiana est une « princesse » forte, autonome, prête à tout pour sauver son peuple. Alors oui, on retrouve aussi les parents un peu coincés qui préfèrent que leur fille soit moins téméraire, mais le départ de celle-ci étant rapide, on abandonne vite les remontrances pour l’action. J’ai particulièrement apprécié la grand-mère, aussi ! Et surtout, Maui.

Doublé par Anthony Kavanagh, ce personnage quelque peu orgueilleux et sarcastique donne du piquant à cette histoire. Ce demi-dieu, dévoué à la cause des hommes, a néanmoins commis la pire des erreurs et ne semble pas s’en inquiéter. Sauf lorsque Vaiana décide de le retrouver et avec l’aide de l’océan, de le forcer à accomplir sa tâche. J’ai beaucoup aimé le « jeu des tatouages » sur la peau de Maui. Cela rajoute des moments drôles et ironiques, de quoi faire sourire les plus grands.
Et puis, n’oublions pas Heihei ! Ce coq stupide est quand même très mignon (là vous réalisez qu’il n’y a qu’une fille pour faire de ce genre de commentaire…) et parvient à aider la jeune femme, si on oublie son inutilité de départ. Je trouve que la présence de ce personnage change de l’animal de compagnie trop intelligent que Disney a l’habitude de créer.

Avec ce nouveau film d’animation, on découvre également la culture des îles, ce qui n’est pas pour me déplaire. Le nom de leur déesse ou de leur dieu m’était totalement inconnu jusque-là ! Et la présence de chant polynésiens confirme l’exotisme de ce dessin-animé. Pour les points négatifs, je dirais que les chants sont un peu moyens. J’ai aimé celui de Maui, utile pour mieux comprendre sa légende. Mais pour Vaiana… Je vais peut-être en surprend plus d’un, mais les chansons de la « Reine des Neiges » ne m’ont jamais vraiment plu. On a toujours la même chose : une héroïne qui se recherche et chante sa détresse, jusqu’à rechanter une fois qu’elle a compris qui elle est… Chez Vaiana, c’est la même chose. Les chants sont très présents et interviennent parfois sans raison particulière, juste parce que c’est Disney, et qu’il faut que ça chante.


Hormis ça, Vaiana est une belle réussite ! Sublime, cette aventure vous dépaysera !



Votre Chroniqueuse : 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire