-->

mardi 11 avril 2017

Lady Mechanika : Le Mystère du corps mécanique

LADY MECHANIKA, T1: LE MYSTERE DU CORPS MÉCANIQUE 
- JOE BENITEZ & PETER STEIGERWALD - NOTE : 3/5


Résultat de recherche d'images pour "lady mechanika tome 1"Editions Glénat

Comics

ISBN : 978-2-344-01621-3

Prix : 14€90

"Elle est l’unique survivante d’une terrible expérience qui l’a laissée avec deux bras mécaniques. N’ayant aucun souvenir de sa captivité ou de son existence passée, elle s’est construit une nouvelle vie d’aventurière et de détective privée. Elle use de ses capacités uniques pour agir là où les autorités en sont incapables. Mais la quête de son passé perdu ne s’arrête jamais. Les journaux l’ont appelée : “ Lady Mechanika ” !"





J’avoue, c’est la couverture qui m’a tapée dans l’œil, mais le commentaire de mon libraire, à savoir que la série est très suivie en raison de son esthétique, m’a fait espérer que je n’ai pas mis mon argent dans le seul graphisme. Il faut le reconnaître, le trait est le point fort de cet opus même s’il manque quelques plans larges pour réellement visualiser l’univers dans lequel évolue Lady Mechanika. Une note tout de même, si vous êtes allergiques aux dessinateurs qui se font plaisir en dessinant des dames, passez votre chemin. J’ai vu nettement pire dans le genre, mais il est clair que Bénitez s’éclate avec son personnage. 

Et le scénario me dire- vous ? Rien d’honteux jusqu’ici, ce qui pour un premier tome est déjà encourageant. La balance entre information connues, savamment distillée et titillage de curiosité est juste bonne pour aboutir à une histoire cohérente pourvue d’un début, d’un milieu et d’une fin agrémentée de questions qui pousse à la lecture de la suite. Selon vos goûts, vous apprécierez, ou non, les tirades un peu longue qui émaillent le récit.
Un petit point faible, la caractérisation des personnages secondaires. Ils manquent un peu de substance surtout à côté de Mechanika. 

Conclusion : Vous aimez les univers steampunk ? Allez-y. Les jeux sur le lettrage des titres, c’est votre dada ? (surtout le mien) Allez-y.


Votre Chroniqueuse :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire