-->

dimanche 10 septembre 2017

La Momie

Résultat de recherche d'images pour "the mummy"


LA MOMIE - ALEX KURTZMAN - NOTE : 3/5



La Momie : Affiche"Bien qu’elle ait été consciencieusement enterrée dans un tombeau au fin fond d’un insondable désert, une princesse de l’ancienne Égypte, dont le destin lui a été injustement ravi, revient à la vie et va déverser sur notre monde des siècles de rancœurs accumulées et de terreur dépassant l’entendement humain. Des sables du Moyen Orient aux pavés de Londres en passant par les ténébreux labyrinthes d’antiques tombeaux dérobés, La Momie nous transporte dans un monde à la fois terrifiant et merveilleux, peuplé de monstres et de divinités, dépoussiérant au passage un mythe vieux comme le monde."








Pour revenir donc sur ce film (j’en ai parlé pas mal sur la page Facebook du blog), je dois dire que le plus dur pour moi a été de m’habituer au rôle d’aventurier/voleur de Tom Cruise. Pour l’avoir apprécié quand même dans plusieurs films, surtout ceux de science-fiction, ou alors en tant que vampire, il y a de cela bien longtemps, ce fut un peu difficile de le prendre au sérieux dans La Momie. Mais peut-être est-ce aussi du au fait que l’humour de son personnage semblait en décalage complet avec le reste ?


Puisque nous nous sommes un peu éloignés de La Momie avec Brendan Fraser (et je rappelle à ceux qui n’ont toujours pas compris qu’il n’y a aucun lien entre les deux), pour plonger dans un univers plus sombre, l’humour, pour moi, n’y avait pas sa place. Ou bien, il n’était pas assez recherché pour être en accord avec le reste du film.

Ici, notre très belle momie, qui est une femme ! ne désire point ramener son amant à la vie. Au contraire, elle cherche un élu, un hôte au dieu Seth, qui l’a doté par le passé de pouvoirs obscurs défiants la mort elle-même. Naturellement, ce nouvel humain qu’elle recherche pour incarner ce Dieu s’avère être Nick, qui ne compte pas se laisser faire, bien sûr. La course-poursuite se déroule par la suite en Angleterre, où la nouvelle franchise Universe nous permet de découvrir une (petite) partie des personnages qui seront présentés, s’ils produisent bien d’autres films. Russell Crowe en Docteur Jekyll, j’ai bien aimé ! Ensuite, de nouvelles scènes d’action s’enchaînent, jusqu’à ce que finalement notre momie parvienne à coincer Nick, lui proposant un choix bien difficile à refuser… Et voilà, fin. Oui, je dois dire que c’est surtout le final qui m’a très déçue. Je m’attendais à quelque chose de plus spectaculaire, puisque après tout, Tom Cruise est habitué aux grandes cascades dangereuses !

L’erreur numéro un de ce film, en fin de compte ? Il est très convenu. On se doute trop vite de la suite des évènements et des réactions des personnages (j’ai trouvé le rôle de la jolie blonde totalement inutile), et c’est dommage, car je m’attendais à quelque chose de plus surprenant. Certes, avec Brendan Fraser, ça reste aussi une histoire de momie qui veut conquérir le monde et retrouver sa bien-aimée… Mais il manque un je-ne-sais-quoi à celui-là.

En revanche, j’ai bien apprécié l’histoire d’Ahmanet. Pas d’amour passionné, comme je disais plus haut. La jeune femme, en quête du trône, se retrouve déshéritée à cause de la naissance d’un nouvel héritier. Quelque part, on sent que le réalisateur a essayé de rendre ce personnage attachant, que l’on plaint plus parce qu’à l’époque et comme souvent, la femme n’a pas d’importance face à l’homme. Sa réaction pour reprendre le pouvoir est moins inédite, mais je dois dire que j’ai aimé son look en momie maléfique ! Notamment l’effet double vue, si je peux dire… De même, ses sbires, ainsi que sa façon de se régénérer, quoique pas totalement originale, sont bien faits. Pour les passages d’actions, ils ne rythment pas toujours bien le film car ils s’enchaînent parfois trop vite et laissent ensuite de gros temps mort, néanmoins, les effets spéciaux sont bien faits. Autre détail, certains se plaignaient de l’absence de sable et de pyramides : justement, on évite un peu les clichés, là, non ? Choisir de développer l’histoire dans un autre pays que l’Égypte est, pour moi, une idée loin d’être mauvaise.

Je pense que, même si La Momie reste un divertissement qui n’est pas à la hauteur de mes attentes, je veux bien laisser une chance aux autres films qui vont suivre. Je sature en ce moment des supers héros, qu’ils soient de chez Marvel ou DC, du coup, découvrir un univers plus fantastique, plus sombre, change. Si vous recherchez un film pas prise de tête (c’est ce que nous sert de toute façon le cinéma en ce moment), il peut vous plaire. La Momie n’est pas le film de l’année (lequel l’est d’ailleurs ?), mais il se laisse regarder. 


Votre Chroniqueuse :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire